L’aula du Palais de Rumine: le décor de Louis Rivier