Le coup d’état académique du 2 décembre 1846