Archiver et préserver ses données de recherche

« Le chef de projet doit veiller à ce que les données de base produites dans le cadre de la recherche soient conservées en sécurité pendant au moins dix ans après l’achèvement de l’étude. En cas de départ de l’institution, il doit s’assurer d’une conservation appropriée des données. »
(UNIL, Directives de la Direction 4.2. art. 2.4, 2012)

Qu’est-ce qu’un dépôt de données ?

Serveur hébergeant les données ou résultats de recherche, le dépôt de données (repository) assure leur accessibilité, leur sécurité ou encore leur pérennité, par l’utilisation de certains standards d’archivage, de description ou encore protocoles d’échange. Il existe plusieurs types de dépôts : institutionnels, facultaires, disciplinaires, nationaux, internationaux, commerciaux, privés,…

Les dépôts peuvent héberger différents types de documents et informations : articles, audio/vidéo, images, mémoires/thèses, posters, (pré)publications, sets de données (données brutes),…

Pourquoi utiliser les dépôts ?

Déposer et archiver vos données dans un dépôt institutionnel présente de nombreux avantages. Les dépôts…

  • Garantissent l’exactitude, l’authenticité, l’intégrité, la fiabilité et l’exhaustivité des données
  • Ont une grande capacité de stockage
  • Sont hautement sécurisés et très régulièrement
  • Minimisent les risques de perte, détérioration, accès non autorisés, vols, obsolescence des données
  • Utilisent et respectent les normes et standards internationaux
  • Rendent davantage visibles les données et résultats de recherche (citations, impact)
  • Permettent de définir librement les conditions d’accès aux données
  • Favorisent l’Open Data tout en respectant la confidentialité des données
  • Se font de manière accompagnée par des spécialistes (archivistes, data managers)
  • Font gagner du temps et économiser des ressources pour le futur partage des données

Choisir un dépôt de données

Avant de choisir tel ou tel dépôt de données, il est vivement recommandé de s’interroger sur les aspects suivants :

  • Le dépôt a-t-il bonne réputation ?
  • Accepte-t-il les données que je souhaite déposer ?
  • Est-il sûr, en termes juridiques ?
  • Peut-il maintenir la valeur des données ?
  • Permet-il d’analyser et de suivre l’utilisation des données ?

Répertoires de dépôts

  • Registry of research data repositories – re3data.org : recueil mondial de dépôts de données de recherche de toutes les disciplines du monde universitaire. Il recense les dépôts dont la conservation à long terme et l’accès aux données brutes et sets de données est assurée
  • The Directory of Open Access Repositories – OpenDOAR : projet visant à répertorier et classer les dépôts de recherches académiques en Open Access (p. ex. SERVAL)
  • BioSharing : portail de standards, bases de données, et politiques de données des sciences de la vie, de l’environnement et biomédicales.