Protéger et sécuriser ses données de recherche

Protéger et sécuriser ses données est une tâche indispensable, cruciale, qui n’est pas uniquement réservée aux chercheur·e·s qui collectent et produisent des données confidentielles et sensibles ! Pour réduire les risques de destruction, détérioration, divulgation, falsification, perte, piratage, ou encore vol des données, diverses actions peuvent être réalisées :

  • Identification du degré de sensibilité des données (de « pas du tout » à « hautement »)
  • Élaboration d’une politique de sécurité des données
  • Sécurisation des locaux et du matériel (ordinateurs, périphériques de stockage, serveurs, etc.) via des authentifications uniques (Single Sign-On ou SSO), clés, codes d’accès et mots de passe
  • Sauvegarde (backup) de l’ensemble des données, à intervalles régulières et sur trois différents supports au minimum
  • Mise à jour régulière des environnements, logiciels et programmes informatiques
  • Contrôles de l’authenticité et de l’intégrité des fichiers
  • Chiffrement et cryptage des données
  • Somme de contrôle (checksum) pour la transmission des messages
  • Anonymisation des données confidentielles et sensibles
  • Destruction des données

Sauvegardes (backups)

Sauvegarder régulièrement ses données est une tâche essentielle de la gestion des données de recherche : elle protège contre la perte – accidentelle ou due à un acte malveillant – de données et permet de restaurer les fichiers originaux.